La technologie des lasers scanneurs, a été développée dans les années 95. Elle permet une acquisition rapide et précise de points 3-D, en mesurant la distance entre un avion (ou un hélicoptère) et le sol.

Afin d’assurer un positionnement précis de l’émetteur-récepteur laser, les LIDAR (LIght Detection And Ranging) utilisent un système de positionnement composé d’un récepteur GPS embarqué et d’une centrale inertielle (INS), couplés à une station GPS au sol à proximité de la zone de vol.

Dans le cadre de la production de modèles numériques de terrain, les systèmes laser aéroportés permettent d’atteindre des performances difficilement accessibles par d’autres techniques, aussi bien sur le plan de la précision et de la densité qu’en ce qui concerne les rendements au km². La densité maximale est de sept points par m², idéale pour des recherches archéologiques par exemple.

Suite